Cyclo-cross : interview de Camille Chancrin, entraîneur à l’UCMV

Publié le 23/11/2015
Partagez vos expériences

Photo du Cyclo-cross de Valence organisé par l’UCMV.

Camille Chancrin est entraîneur diplômé d’Etat en cyclisme. Il s’occupe notamment de l’école de cyclisme de l’UCMV. Il nous explique ici pourquoi le cyclo-cross se développe et quel est son intérêt. Bonjour Camille, Avec le retour du Championnat Drôme-Ardèche de cyclo-cross et de nombreuses courses de qualité organisées dans la Drôme, on constate que le cyclo-cross est de plus en plus apprécié par les pratiquants de toutes générations. Comment expliquez-vous ce phénomène ? Le cyclo-cross est une discipline ludique avec beaucoup de variété que l’on peut pratiquer en milieu très sécurisé. Contrairement à la route, cela rassure les parents et simplifie la vie des organisateurs. Est-ce que l’UCMV organise des entraînements spécifiques de cyclo-cross ? Oui, nous nous entraînons spécifiquement au cyclo-cross sur deux entraînements par semaine à partir du mois d’octobre jusqu’au mois de janvier. Une personne qui souhaiterait tester le cyclo-cross peut-elle faire un essai avec l’UCMV ? Bien sûr, c’est le cas de nombreux jeunes qui ont fait un essai réussi puisque bon nombre d’entre eux ont désormais une licence au club. Qu’est-ce qui différencie un vélo de route d’un vélo de cyclo-cross ? Le boitier de pédalier est plus haut que sur un vélo de route ; la section des pneus est plus importante et ils sont crantés ; le passage des roues est plus large et les freins sont de type V-brake pour faciliter le passage de la boue. Depuis peu on voit l’apparition des freins a disque sur les compétitions. Ceux qui souhaitent essayer le cyclo-cross avant de s’engager sur du plus long terme peuvent-il commencer avec un vélo de route sur lequel ils posent des pneus de cyclo-cross ? Certains, dans les petites catégories, le font par souci de ne pas acheter deux vélos. Quand il n’y a pas de boue ça ne pose pas trop de problème mais pour passer des obstacles ou avoir un bon écoulement de la boue il faut un vélo spécifique. Peut-on faire du cyclo-cross avec un VTT ? Le VTT présente l’avantage de passer de partout. Par contre, il est un peu plus lourd. Malgré cela, on peu participer aux compétitions de cyclo-cross avec un VTT. Le règlement l’accepte sur le calendrier régional. Merci Camille. Je vous souhaite une très bonne continuation. Pour plus d’infos sur les entraînements de cyclo-cross contactez Camille au 06 32 12 95 42. Propos recueillis par Grégory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *